Pilates Postures
 

Cours collectif de Pilates post-natal le mardi 15h30-16h30, les bébés non-mobiles sont les bienvenus !

Quand ? Comment ? Pourquoi reprendre une activité physique après un accouchement ? Et laquelle?

Par Emily Mazo-Rizzi

Pendant neuf mois, votre corps a subi d’énormes changements afin de développer, former, nourrir, porter et mettre au monde cette adorable créature qui est maintenant au centre de vos préoccupations quotidiennes. Et vous voilà avec un nouveau-né et un corps que vous reconnaissez à peine.
Vous vous posez des questions : quand est-ce que je vais me sentir capable de nouveau capable de pratiquer une activité physique? Quel type d’exercice physique pourrait m’aider à me remettre en forme sans malmener mon corps déjà extrêmement fatigué après l’accouchement ? Comment vais-je trouver le temps de m’occuper à la fois de mon bébé ET de moi ? Pourquoi vouloir retrouver ma silhouette et être de nouveau en pleine forme si je veux avoir un autre bébé dans un an ou deux ou si, miraculeusement, je reperds du poids immédiatement : alors, pourquoi faire de l’exercice ?
Toutes les femmes qui viennent d’accoucher, celles pour qui c’est la première fois mais aussi celles qui ont déjà vécu cette expérience, se posent ces questions. Voyons comment y répondre.

Quand ?

Pour faire court : quand vous vous sentez prête ! Quand vous avez dépassé le stade de fatigue extrême et que vous avez trouvé un bon rythme en harmonie avec celui de votre bébé. Vous vous sentez plus alerte et votre corps réclame d’autres mouvements que ceux qui sont nécessaires pour bercer, nourrir, changer. Ce sont donc les signes que votre corps a besoin de faire autre chose que de se pencher au-dessus de votre précieux petit trésor. Votre corps est prêt à apprécier la pratique d’une activité physique.

Afin de développer cette réponse, je dois vous poser une autre question : Avez-vous commencé vos cours de rééducation du périnée ? Le poids de votre bébé pendant neuf mois à l’intérieur de votre corps et le travail de l’accouchement accompagné de fortes poussées ont affaibli les muscles du périnée. La France est l’un des rares pays à inclure la rééducation du périnée dans la gamme des soins prescrits après l’accouchement. Ce qui est pertinent car cette rééducation permet de réduire les risques d’incontinence et/ou de descente d’organes, risques que toutes les femmes veulent éviter. Si possible, choisissez un professionnel de la santé, qui pratique une rééducation manuelle, plus appropriée aux besoins spécifiques de votre corps, afin d’obtenir les meilleurs résultats.
Dites à votre médecin que vous souhaitez reprendre une activité physique quand vous le voyez en consultation après l’accouchement, et il y a de grandes chances pour qu’il vous encourage, tant qu’il n’y a pas de danger pour votre corps. Ce qui nous conduit à :

Laquelle ? (Quel type d’activité physique ?)

Commencez doucement, par de petits exercices de respiration, en vous arrêtant entre chaque série de mouvements.
Commencez par des séries de courte durée puis prolongez petit à petit.
Choisissez une activité physique qui vous aidera à muscler vos abdominaux/à renforcer la ceinture abdominale, à soulager vos maux et toutes les douleurs contractés en vous occupant de votre bébé. Une activité physique où les mouvements se font en douceur, qui privilégie la respiration et qui ne sera pas éprouvante.
En tant que prof de Pilates, je pense que cette méthode est particulièrement recommandée, dans la mesure où on se concentre surtout sur le renforcement de la ceinture abdominale, par des mouvements de musculation qui se font en douceur et en rythme avec les mouvements respiratoires. Étirer la colonne vertébrale est l’un des objectifs du Pilates et les exercices sont parfaits pour les femmes qui passent beaucoup de trop de temps dans la même position – par exemple penchées sur un nouveau-né (ou un ordinateur !)
D’autres options sont possibles : le Yoga ou la natation – une fois que vous êtes autorisée à retourner à la piscine. Mais aussi la pratique d’exercices tout simples : vous pouvez juste aller vous promener dans votre quartier avec le bébé dans sa poussette, ou vous allongez en vous concentrant sur votre respiration, et vous vous sentirez plus détendue : vous soulagerez toutes vos tensions et oxygénerez votre corps.
Quelle que soit la méthode pour laquelle vous opterez, choisissez un prof qui vous écoutera, comprendra vos besoins et saura adapter les exercices à votre condition physique actuelle. Si vous prenez des cours collectifs, faites attention au nombre de participants afin de ne pas être perdue au milieu d’un trop grand groupe.

Comment ?

C’est la question qui pourrait être rédhibitoire.
Mais quand on veut, on peut !
Amenez le bébé avec vous. Dans Paris, beaucoup de salles de gym proposent des cours pour les femmes qui viennent d’accoucher. Certains cours, comme le mien, permettent aux mamans de venir avec leur bébé. Avoir des bébés dans un cours peut, bien sûr, être gênant pour se concentrer ; mais, au moins, vous êtes en dehors de chez vous, avec d’autres mamans et, entre deux tétées et deux câlins, vous avez enfin la possibilité de faire de l’exercice. Et, avec un peu de chance, le bébé dormira pendant le cours.
Faites des exercices à la maison. Pensez à avoir un prof à domicile. La plupart des profs de Pilates, de Yoga et de gymnastique ou de remise en forme donnent des cours à domicile. Passez le message à d’autres mamans et organisez un cours dans votre salon. Sinon, faites des exercices en vous aidant de vidéos en ligne ; mais il est conseillé, si possible, de travailler avec un prof, afin d’obtenir de meilleurs résultats.
Attendez que le père de votre bébé rentre à la maison. C’est le moment pour vous de sortir et de pratiquer une activité physique. Un soir par semaine, sortir toute seule peut devenir un vrai plaisir. Oubliez votre culpabilité : vous le méritez, et le père aura ainsi l’occasion de nouer des liens avec votre bébé !
Prenez une baby-sitter. Si vous en avez les moyens. Et prenez un cours dans la journée, au moment où vous vous sentez le plus en forme.

Pourquoi ?

Vous avez l’intention de refaire un bébé dans un an ou deux ? Vous ne voulez pas faire l’effort? Votre premier enfant a déjà cinq ans, et vous vous dites que c’est trop tard ? Les excuses sont trop nombreuses, les raisons pour ne pas commencer aussi, mais il y a encore plus de raisons de s’y mettre.
Élever un enfant est une des activités physiques les plus éprouvantes, surtout dans une grande ville comme Paris. En plus de devoir porter, bercer, promener votre bébé, il faut monter et descendre les escaliers de votre immeuble, ceux du métro, et monter et descendre les trottoirs. Il vous faut de la force pour porter le bébé et ses affaires. Vous avez besoin d’avoir des abdominaux musclés pour vous soutenir et éviter d’éventuelles déchirures. Ces mêmes muscles vous assureront une prochaine grossesse facile et d’être en forme.
Vous avez besoin de vous sentir en bonne santé, forte et séduisante à vos yeux et à ceux du père du bébé. Plus vous êtes heureuse et plus vous aurez de chance d’être une bonne mère et une femme épanouie. Pour réussir, vous devez prendre soin de votre corps.

Traduit de l’anglais par Christel Paris.

Message Magazine Cover- Autumn 2014Cet article a été rédigé pour "Message" une association pour des parents anglophones à Paris et publié dans l'édition d'automne 2014 du magazine.